Sophie Richelle

Sophie Richelle a terminé ses études d’histoire à l’Université Libre de Bruxelles (Belgique) en 2012. Après un travail de fin d’étude sur la folie au féminin au XIX-XXe siècles, à travers le cas particulier de l’asile de Bailleul (Nord de la France), elle s’engage à présent dans la réalisation d’une thèse de doctorat dans le cadre du projet FRAMAG pour l’université du Luxembourg. Ses recherches touchent à l’histoire de la vieillesse et du vieillissement en Belgique et au Luxembourg au XIXe siècle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *